Aures - Fortin & Gendron Audioprothésistes
418 702-1721
Aures

Capsules informatives

Au secours, j'ai des accouphènes! | Aures Fortin & Gendron, audioprothésistes - Blogue

Au secours, j’ai des acouphènes!

Par : le : 5 mai 2021 commentaires : (Commentaires fermés sur Au secours, j’ai des acouphènes!)

Les acouphènes sont un trouble qui touche énormément de gens. Une récente étude canadienne démontre, en effet, que 37 % des Canadiens testés avaient souffert d’acouphènes durant la dernière année et que 7% d’entre eux étaient incommodés par les acouphènes dans leur vie de tous les jours1.

Dépendamment du type d’acouphène et de la personne qui en souffre, la réaction peut différer.

Pour certains individus, la vie suivra son cours normal, alors que d’autres seront incommodés par les acouphènes au point de s’isoler socialement, de ressentir de l’anxiété et même de souffrir de dépression.

Dans cet article :

  1. Qu’est-ce qu’un acouphène?
  2. Quelles sont les causes de l’acouphène
  3. Quels sont les symptômes de l’acouphène
  4. Acouphènes et hyperacousie
  5. Acouphènes pulsatiles
  6. Y a-t-il des solutions contre les acouphènes?
  7. Traiter les acouphènes à l’aide d’appareils auditifs; une option intéressante
  8. Les traitements naturels contre l’acouphène : PRUDENCE
  9. Les masqueurs d’acouphènes
  10. Acouphènes et hygiène de vie
  11. Mes acouphènes ont disparus

Qu'est-ce qu'un acouphène?

On entend souvent parler des acouphènes, mais ça reste tout de même un mal assez mystérieux. Alors, qu’est-ce qu’un acouphène exactement?

Selon le dictionnaire Larousse, la définition d’un acouphène est la « perception généralement erronée d’une sensation sonore »2.

Les acouphènes peuvent se manifester par :

  • Un sifflement aigu;
  • Un bourdonnement;
  • Un bruit de douche;
  • Un grésillement;
  • Un son pulsatile;
  • Une combinaison de plusieurs sons;
  • Une mélodie;
  • Des voix qui parlent sans signification.

Ils peuvent être constants ou intermittents, forts, faibles, fluctuants, subjectifs (nous sommes les seuls à l’entendre) ou très rarement objectifs (peuvent être entendus par quelqu’un d’autre).

L’acouphène peut se faire entendre dans une oreille, les deux ou même dans la tête.

Quelles sont les causes de l'acouphène?

Il est important de souligner que l’acouphène est un symptôme et non une maladie à proprement dite ; un peu comme un mal de tête.

Lorsque vous avez un mal de tête, vous n’êtes pas atteint de la maladie du mal de tête!

C’est un symptôme : peut-être êtes-vous déshydraté, avez-vous reçu un coup à la tête,ou êtes-vous très fatigué…

Pour les acouphènes, c’est la même chose.

Les causes peuvent être multiples et sont encore à l’étude. D’ailleurs, le manque d’information à leur sujet explique qu’il n’y ait pas encore de médicaments ou de chirurgies reconnues efficaces pour le traitement de l’acouphène.

Le plus souvent, ils sont causés par un élément extérieur comme :

  • La perte auditive;
  • L’exposition à des sons trop forts;
  • Une condition médicale particulière (telle que la maladie de Ménière);
  • Un coup à la tête;
  • Un problème à la mâchoire;
  • L’hypertension;
  • La prise d’un médicament;
  • Etc.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de parler des symptômes de vos acouphènes à votre médecin afin que ce dernier puisse avoir une vue d’ensemble de votre santé et vérifier s’il n’y a pas d’interconnexion avec d’autres symptômes que vous pourriez avoir.

Quels sont les symptômes de l'acouphène?

Évidemment, les sons qu’entendent les personnes souffrant d’acouphène ne sont perceptibles que par elles.

Les gens près d’elles n’ont aucune conscience des bruits avec lesquels elles doivent composer.

Mais quels sont exactement ces sons ou ces bruits?

Ils peuvent prendre de très nombreuses formes et sont souvent fort différents d’une personne à l’autre. En voici quelques-unes.

Types de sons liés aux acouphènes

  • Bruissements
  • Chants de cigale
  • Vrombissements
  • Pulsations
  • Bruits d’eau ou de gouttes d’eau
  • Claquements et cliquetis
  • Battements de cœur
  • Cillements
  • Sifflements
  • Bourdonnements
  • Etc.
Types de sons liés à l'acouphène | Aures Fortin & Gendron, audioprothésistes - Blogue

Dans certains cas, des symptômes physiques importants peuvent accompagner les acouphènes.

Types de symptômes physiques liés aux acouphènes

Les symptômes physiques liés à l'acouphène | Aures Fortin & Gendron, audioprothésistes - Blogue
  • Nausées et vomissement
  • Insomnie
  • Trouble du sommeil
  • Somnolence
  • Vertiges
  • Étourdissements
  • Douleur ou pression dans les oreilles
  • Difficulté à bien entendre
  • Intolérance au bruit

Malheureusement, les acouphènes peuvent grandement gêner le quotidien des gens qui en souffrent.

Selon un document sur les acouphènes publié par le CHUM, environ 1 personne sur 10 devant vivre avec un acouphène trouvait la situation dérangeante. Pour certaines d’entre elles, des effets néfastes se faisaient aussi sentir sur leur santé psychologique.

Types de symptômes psychologiques liés aux acouphènes :

  • Insomnie
  • Problème de concentration
  • Mauvaise humeur
  • Tristesse
  • Impatience
  • Irritation
  • Dépression
  • Isolement social
  • Difficulté à communiquer
  • Etc.
Les symptômes psychologiques liés à l'acouphène | Aures Fortin & Gendron, audioprothésistes - Blogue

Acouphènes et hyperacousie

La définition de l’hyperacousie, selon le dictionnaire Robert, se lit comme suit : « Une exagération, avec parfois sensation de gêne ou douleur, de l’acuité auditive. »

En gros, les gens souffrant d’hyperacousie entendent les sons plus fort et plus intensément que la moyenne des gens.

Il est donc normal que les personnes qui souffrent d’hyperacousie soient dérangées par les sons environnants, et particulièrement par les sons forts.

Cette hypersensibilité aux sons peut d’ailleurs parfois les amener à s’isoler pour éviter à tout prix les milieux bruyants.

Une moyenne de 5 études effectuées au début des années 20008, montre que près de 54% des gens ayant des acouphènes souffrent aussi d’hyperacousie.

Les mécanismes de fonctionnement entourant l’hyperacousie et les acouphènes demeurent encore au stade d’hypothèses. De manière générale, il est toutefois reconnu que pour les deux troubles, l’isolement sonore est à éviter, car il accentue la sensibilité aux sons.

Imaginez que vous portiez des bouchons contre le bruit toute la journée… Il serait alors fort probable que votre sensibilité aux sons soit augmentée le soir venu tout simplement par l’effet de privation aux stimuli sonores durant la journée.

Comment faire alors pour diminuer l’intensité des symptômes des acouphènes ou de l’hyperacousie ?

L’enrichissement sonore par un appareil auditif peut être une option fort intéressante à considérer, et ce, même pour les gens n’ayant pas de perte d’audition.

Ces appareils permettent de s’habituer et de se désensibiliser aux sons9.

→ Si vous désirez en apprendre plus sur les appareils auditifs, consultez notre article Tout ce que vous devez savoir sur les appareils auditifs.

Acouphènes pulsatiles

Même si la majorité des gens souffrant d’acouphènes disent entendre des sons constants, pour d’autres ils prennent plutôt la forme de pulsations qui suivent le même rythme que les battements cardiaques.

C’est ce qu’on appelle un « acouphène pulsatile ».

D’ailleurs, il est possible que les 2 formes d’acouphènes se manifestent en même temps. La personne entend donc à la fois un son constant et une pulsation.

Comme pour l’acouphène dit « normal », les causes ne sont pas toujours faciles à trouver.

Les pulsations pourraient s’expliquer par :

  • Une modification du débit sanguin;
  • Une contraction du muscle de l’oreille;
  • L’hypertension;
  • Etc.

Encore une fois, de nombreuses causes sous-jacentes peuvent être à l’origine de l’acouphène pulsatile.

Si vous expérimentez ce type de symptômes, nous vous invitons à consulter votre médecin. Il sera le plus à même de vous orienter vers les bonnes ressources et les meilleures solutions pour vous.

Y a-t-il des solutions contre les acouphènes?

Les acouphènes peuvent avoir un impact important sur la santé psychologique (irritabilité, détresse, fatigue) de ceux qui en souffrent.

Les traitements existants mettent l’accent soit sur le fait de régler l’acouphène lui-même (le bruit entendu), soit sur les dérangements vécus liés aux acouphènes4.

Or, pour une plus grande chance de réussite, il est conseillé de travailler sur les deux facettes. Par exemple: jumeler l’utilisation d’un masqueur d’acouphène à une thérapie.

L’acouphène peut parfois se résorber en traitant la cause connue si elle est due, par exemple, à :

  • Une infection;
  • Un bouchon de cérumen;
  • Un médicament;
  • Un problème de tension artérielle;
  • Des problèmes dentaires;
  • Etc.

Mais souvent, l’acouphène n’a pas de cause connue ou persiste malgré le traitement de la cause.

Il n’y a donc malheureusement d’autre solution que d’apprendre à vivre avec le plus sereinement possible.

Mais ne désespérez pas! Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous comme :

  • La thérapie cognitivo-comportementale en psychothérapie;
  • Des thérapies sonores comme la thérapie d’habituation aux acouphènes;
  • Des groupes d’entraide pour personnes acouphéniques.

Ces stratégies ne seront pas expliquées dans ce texte, puisqu’elles sont relativement complexes et dépassent le champ de pratique des audioprothésistes.

Il vous est cependant possible d’en discuter avec des personnes compétentes en la matière (un psychologue ou un médecin, par exemple).

Traiter les acouphènes à l’aide d’appareils auditifs; une option intéressante

Les acouphènes peuvent être, notamment, causés par la perte auditive. Comme la perte auditive est une pathologie très commune (40 % des adultes âgés de 20 à 79 ans auraient vécu avec une perte auditive de légère à sévère dans au moins une oreille1), il n’est pas impossible que la perte auditive accompagne votre acouphène.

Heureusement, des études démontrent que les appareils auditifs sont un outil efficace pour aider les personnes aux prises avec des acouphènes et une perte auditive.14-15

En effet, les prothèses auditives permettent, en stimulant la zone auditive du cerveau, de réduire la sensation des acouphènes et parfois même de la masquer entièrement.

De plus, comme la personne ayant une perte d’audition a moins besoin de se concentrer pour entendre, elle est moins fatiguée le soir, ce qui, encore une fois, réduit les chances de subir des acouphènes dérangeants.

Il n’y a par contre aucun moyen de savoir si les appareils auditifs vous aideront et si, oui, dans quelle mesure ils le feront.

Il n’y a qu’une seule façon de le savoir : l’essayer.6

→ Pour en savoir plus sur les options que vous offrent les appareils auditifs, prenez rendez-vous avec l’un de nos audioprothésistes (les rendez-vous d’informations peuvent se faire par téléphone ou en personne).

Les traitements naturels contre l’acouphène: PRUDENCE

Bien que nous ne recommandons ABSOLUMENT PAS de suivre un traitement naturel contre l’acouphène, puisqu’aucun n’a été reconnu pour son efficacité jusqu’à maintenant, nous trouvions important d’en faire un bref survol pour vous y sensibiliser et vous permettre de prendre des décisions éclairées et avisées pour votre santé.

Certains sites populaires comme Passeport Santé ajoutent à leur liste de « solutions » aux acouphènes, certains traitements naturels tels que :

  • L’acupuncture;
  • Les huiles essentielles;
  • L’homéopathie;
  • La prise de Gingko bilboa.

En voici un survol.

L’acupuncture

Certains prétendent que l’acupuncture peut donner certains résultats pour atténuer les acouphènes dont les origines énergétiques sont le rein et le foie.

Selon le rapport sur l’acouphène du CHUM, l’acupuncture pourrait PARFOIS être bénéfique.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles ont la cote. C’est pourquoi certaines personnes affirment qu’elles pourraient soulager les symptômes des acouphènes.

Notamment, les huiles essentielles d’hélichryse italienne, de marjolaine et de petit grain bigarade.

Cependant, aucune étude sérieuse ne confirme leur efficacité.

L’homéopathie

Il n’existe aucune étude scientifique probante appuyant les dires selon lesquels l’homéopathie n’aurait d’autre effet que celui d’un placebo.

Cependant, certaines personnes persistent à croire qu’elle peut être efficace dans pour amenuiser les effets dérangeants des acouphènes récents ou anciens.

Le Ginkgo Biloba

Pendant longtemps, le Ginkgo Biloba a été considéré comme un traitement naturel efficace contre les acouphènes.

Il a cependant été prouvé que ce supplément n’a pas davantage d’effet positif qu’un placebo.

Les études scientifiques ont même démontré qu’il pouvait provoquer des effets secondaires indésirables tels des maux d’estomac, des faiblesses et des réactions allergiques.

Comme l’acouphène touche un grand nombre de personnes, il peut être très tentant de se tourner vers la solution des traitements naturels. Après tout, on se dit : « Qu’ai-je à perdre à essayer? »

Or, aucun traitement, même naturel, n’est sans danger.

D’autant plus qu’il n’existe aucune preuve scientifique démontrant qu’ils sont efficaces pour réduire les acouphènes.

La meilleure option est TOUJOURS de consulter un médecin ou un spécialiste reconnu par le domaine de la santé pour traiter vos problèmes reliés aux acouphènes.

Les masqueurs d'acouphènes

Si l’amplification des prothèses auditives ne suffit pas à réduire les acouphènes jusqu’à un niveau tolérable pour le patient, l’audioprothésiste a une dernière carte en poche : celle du masqueur d’acouphènes5.

Qu’est-ce qu’un masqueur d’acouphènes?

Cela consiste à rajouter, en plus de l’amplification dans la prothèse, un autre son tel qu’un bruit blanc, un bruit de vague ou encore des musiques fractales (une mélodie qui ne se répète jamais) tout juste audibles dans les appareils.

Ainsi, lorsque le patient est dans un environnement calme et qu’il n’y a pas de son pour camoufler le sifflement dans ses oreilles, le son généré par les prothèses servira à masquer ses acouphènes.

Il est aussi possible de faire en sorte que les bruits ne soient activés que lorsque le patient le désire, avec une télécommande, par exemple. Ce qui est très pratique si les acouphènes sont plus dérangeants le soir et que nous avons besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire pour nous aider à mieux les tolérer… et à mieux relaxer.

Bonne nouvelle! L’utilisation de masqueurs d’acouphènes n’est pas réservée qu’aux porteurs de prothèses auditives!

La thérapie sonore pour aider à l'acouphène | Aures Fortin & Gendron, audioprothésistes - Blogue

En effet, il existe différents modules électroniques permettant de produire un bruit de fond pour masquer les acouphènes, la plupart prenant la forme d’un haut-parleur, à mettre sur sa table de chevet ou à glisser sous son oreiller.

Mais ce n’est pas tout! Une foule d’applications peuvent être téléchargées sur votre téléphone mobile afin de vous permettre d’essayer différents types de masqueurs et de jouer avec plusieurs paramètres tels que l’intensité ou la fréquence…

Avec un peu d’imagination, vous pouvez tout aussi bien vous en créer un vous-même et développer vos propres stratégies pour masquer ou atténuer vos acouphènes.

Certains de nos patients, par exemple, ont pris l’habitude d’ouvrir le ventilateur de leur salle de bain lors du coucher ou de mettre de la musique classique à petit volume lorsqu’ils sont à la maison afin de leur permettre de mieux vivre avec leurs symptômes.

Pour vous aider au maximum à contrôler vos acouphènes, tentez le plus possible d’éviter les situations où vous vous retrouvez dans un environnement complètement silencieux. C’est souvent dans ces moments que vos acouphènes deviendront davantage dérangeants.

Acouphènes et hygiène de vie

Selon certains écrits5-7, améliorer son hygiène de vie pourrait être bénéfique pour la réduction des acouphènes. En effet, même s’ils n’en sont probablement pas la cause principale, certains facteurs extérieurs augmentent votre perception des acouphènes.

Un exemple commun est celui de la fatigue.

Vous aurez probablement remarqué que les acouphènes sont souvent pires en fin de journée. C’est la fatigue accumulée durant votre journée qui augmente la perception de votre acouphène!

Ainsi, on recommande aux personnes ayant des acouphènes de :

  • Limiter leur consommation de produits excitants comme la caféine;
  • Avoir une meilleure hygiène de sommeil;
  • Ne pas consommer d’alcool de manière excessive;
  • Apprendre à gérer efficacement leur stress.

Bien dormir est très important puisque le manque de sommeil nourrit les acouphènes et que les acouphènes accentuent le risque de faire de l’insomnie.

On peut donc rapidement être pris dans un cercle vicieux.

Évidemment, on pourrait faire des suppositions et augmenter considérablement la liste des choses à faire et à ne pas faire, mais selon mes recherches, les autres moyens sont encore au stade d’expérimentation ou n’ont pas été prouvés scientifiquement3.

Par exemple, aucun régime alimentaire particulier n’a été scientifiquement prouvé pour réduire les acouphènes.

Assurez-vous de toujours vérifier les sources des documents ou des sites Internet que vous consultez lorsque vous faites des recherches.

Mes acouphènes ont disparus

Vos acouphènes ont disparus? Vous faites partie des chanceux qui ont souffert d’acouphènes temporaires.

En effet, il arrive que les acouphènes se résorbent complètement soit très rapidement, soit dans les 6 à 12 mois suivant leur apparition. Les acouphènes de très courte durée sont généralement ceux causés par des bouchons de cérumen dans les oreilles ou par une infection facilement traitable comme une otite.

→ Lisez notre article Oreille bouchée : comment enlever un bouchon de cire dans l’oreille

Il est possible aussi que, parce que vous êtes exposé à des sons forts ou aigus pendant un certain temps, des acouphènes apparaissent. Ils pourraient disparaître à court ou à moyen terme si vous cessez d’être en présence de ces bruits.

Finalement, rappelez-vous que vous n’êtes pas seul.

Votre médecin, votre audioprothésiste, votre audiologiste et plusieurs autres professionnels sont là pour vous aider.

Si vous le désirez, vous pouvez être dirigé vers un centre de réadaptation afin d’être accompagné et aidé dans votre processus ou encore vous inscrire à l’Association Acouphènes Québec afin de recevoir du soutien et de discuter avec des gens ayant un problème semblable au vôtre.

Surtout, ne vous découragez pas et n’abandonnez pas! Des solutions existent! Il faut juste trouver la bonne pour vous.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations à propos de nos services et des solutions qui s’offrent à vous, prenez rendez-vous pour un appel d’information sans frais auprès de l’un de nos professionnels, qui pourra répondre à vos questions.

Si l’option des masqueurs d’acouphènes ou des prothèses auditives vous semble être une avenue intéressante, commencez votre démarche en passant un test d’audition.

Prenez rendez-vous par téléphone au 418 702-1721 ou au www.aures.ca/prendre-rendez-vous et mentionnez votre désir de trouver les causes de votre acouphène. C’est avec plaisir que nous vous accompagnerons dans vos démarches!

Pour plus d’information ou pour faire partie d’un regroupement, visitez le site Acouphènes Québec au https://acouphenesquebec.org/.

Références utilisées pour cet article :

1- Gouvernement du Canada, Statistique Canada. L’acouphène au Canada. 20 mars 2019, https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-003-x/2019003/article/00001-fra.htm
2- Larousse, Éditions. Encyclopédie Larousse en ligne – acouphène ou bourdonnement d’oreille. https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/acouphène/10929. Consulté le 1 décembre 2020.
3- « Tinnitus ». The Lancet, vol. 382, no 9904, novembre 2013, p. 1600-07. www.sciencedirect.com, doi:10.1016/S0140-6736(13)60142-7. Consulté le 1 décembre 2020
4- Acouphènes Québec – Une oreille à votre écoute. https://acouphenesquebec.org/. Consulté le 1 décembre 2020.
5- WIDEX A/S. La thérapie Zen de Widex. mai 2017, file:///C:/Users/Hz/Downloads/9%20502%204556%20003%20WZT%20MANUAL_2017%20FR.pdf. Consulté le 1 décembre 2020.
6- Han, Byung In, et al. « Tinnitus: Characteristics, Causes, Mechanisms, and Treatments ». Journal of Clinical Neurology (Seoul, Korea), vol. 5, no 1, mars 2009, p. 11. Consulté le 1 décembre 2020.
7- JNA association. L’ACOUPHÈNE EN QUESTIONS. Journée nationale de L’audition, dépliant. Consulté le 1 décembre 2020
8- (en) Jastreboff PJ, Gray WC, Gold SL. « Neurophysiological approach to tinnitus patients » Am J Otol. 1996 Mar;17(2):236-40. Review. PMID 8723954 [archive]
(en) Andersson G, Vretblad P, Larsen HC, Lyttkens L. « Longitudinal follow-up of tinnitus complaints » Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 2001 Feb;127(2):175-9. PMID 11177034 [archive]
(pl) Guzek WJ, Sułkowski WJ, Kowalska S, Makowska Z. « [Tinnitus Center at the Nofer Institute of Occupational Medicine–earliest experience] » Med Pr. 2002;53(6):461-4. PMID 12701536 [archive]
(es) Herráiz C, Hernández Calvín J, Plaza G, Toledano A, de los Santos G. « [Study of hyperacusis at a tinnitus unit] » Acta Otorrinolaringol Esp. 2003 Nov;54(9):617-22. PMID 14992115 [archive]
(en) Dauman R, Bouscau-Faure F, « Assessment and amelioration of hyperacusis in tinnitus patients », Acta Otolaryngol, vol. 125, no 5,‎ 2005, p. 503-9. (PMID 16092541) modifier
9- HÉBERT, Sylvie, Philippe FOURNIER, Marc SCHONWIESNER. Modulation du gain auditif central dans une perspective de réadaptation des travailleurs souffrant d’acouphènes, R-979, 56 pages.
10- CHUM, L’acouphène, https://www.chumontreal.qc.ca/sites/default/files/2018-06/99-2-acouphenes.pdf, consulté le 9 mars 2021.
11- Passeport Santé, 10 astuces pour soulager vos acouphènes, https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=astuces-pour-soulager-acouphenes, consulté le 9 mars 2021.
12- Acouphènes Québec, Gestion et traitement des acouphènes, https://acouphenesquebec.org/vivre-avec-les-acouphenes/les-solutions/gestion-et-traitement/#autres_traitements, consulté le 9 mars 2021.
13- France Acouphènes, Acouphènes pulsatiles, https://www.france-acouphenes.org/index.php/actu/dico/35-les-acouphenes-pulsatiles, consulté le 9 mars 2021.
14- B.I. Han, H.W. Lee, T.Y. Kim, J.S. Lim et K.S. Shin, « Tinnitus: Characteristics, causes, mechanisms, and treatments », Journal of Clinical Neurology, 5(1), 2009, p. 11-19.
15- G.D. Searchfield, M. Durai et T. Linford, « A state-of-the-art review: Personalization of tinnitus sound therapy », Frontiers in Psychology, 8, 2017, p. 1599. doi: 10.3389/fpsyg.2017.01599.

Thomas Baril

Auteur(e)

Thomas a gradué en technique d’audioprothèse du Cégep La Pocatière et s'est joint à l'équipe d'Aures en 2020. Ayant lui-même une perte d’audition, il est à même de comprendre les besoins de ses patients et de pouvoir bien les conseiller. Découvrez le profil complet de Thomas Baril ici.

Voir tous les articles

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE

Pour faciliter l’accès à nos services, nous vous offrons la possibilité de prendre rendez-vous en ligne pour votre prochaine consultation. Demander votre rendez-vous maintenant!