Fortin & Gendron, audioprothésistes
418 702-1721
Aures Solution Auditive

Capsules informatives

Tout ce que vous devez savoir sur les appareils auditifs

Par : le : 6 janvier 2019 commentaires : (Commentaires fermés sur Tout ce que vous devez savoir sur les appareils auditifs)

appareil auditif minuscule sur le bout d'un doigt

Commençons avec une courte définition de ce qu’est un appareil auditif: Un appareil auditif est un équipement médical qui amplifie les sons pour améliorer ou tenter de rétablir l’audition d’une personne. Il est composé d’un ou de plusieurs microphones, d’un écouteur et d’un circuit électronique.

Cela dit, nous verrons que les appareils auditifs d’aujourd’hui sont de véritables outils technologiques qui permettent un ajustement précis par l’audioprothésiste. Imaginez que même Google peut se retrouver dans vos appareils par une application de traduction ou en vous indiquant le meilleur itinéraire à prendre en voiture !

Les avancées dans le domaine ont permis de garder l’utilisation des appareils très simple tout en permettant aux gens ayant une perte d’audition d’avoir un plus grand contrôle sur les sons. Avec le temps, la sensibilisation et la technologie, les barrières face à l’appareillage auditif s’estompent. Nous sommes à l’ère où un plus grand nombre de personnes désirent reconnecter avec leur environnement sonore.

 

Comment choisir le bon appareil auditif ?

Choisissez le modèle d’appareil auditif qui vous convient

Ça y est, votre test d’audition est passé et a confirmé vos soupçons et ceux de vos proches. Vous désirez maintenant corriger la situation et acquérir des appareils auditifs pour entendre et surtout mieux comprendre ! Vous découvrirez bien vite que plusieurs modèles d’appareils auditifs existent et que le choix n’est pas si simple.

 

Actuellement sur le marché vous trouverez 5 différents modèles de prothèses auditives qui peuvent avoir plus d’une appellation :

  • les contours d’oreille réguliers (BTE — Behind the ear);
  • les mini-contours d’oreille (RITE — Receiver in the ear ou RIC — Receiver in the canal);
  • les intra-auriculaires qui se retrouvent seulement à l’intérieur de l’oreille (IIC — Invisible in the canal , CIC — Completely in the canal);
  • demi-conque;
  • et pleine-conque.

 

Le choix du modèle dépend de 5 critères:

  • de l’esthétisme que vous recherchez;
  • du degré de votre perte auditive;
  • de votre dextérité;
  • de la configuration de votre oreille;
  • et aussi des organismes payeurs.

 

Vous voudrez peut-être avoir le plus petit appareil auditif, mais une perte auditive trop importante, un conduit auditif trop petit, ou le fait que la Régie d’Assurances Maladie du Québec (RAMQ) ne couvre pas ce type d’appareil pourrait réorienter votre décision.

Il ne s’agit ici que d’un exemple, mais vous comprendrez qu’il existe une panoplie de combinaisons qui guidera la recommandation de l’audioprothésiste. Il est alors important de discuter avec ce dernier pour comprendre les raisons qui justifient le choix du modèle selon votre profil.

Il existe plusieurs marques d’appareils auditifs, sachez que celles-ci peuvent avoir des philosophies quelque peu différentes, mais leurs produits sont similaires. Selon vos besoins, l’aisance de votre audioprothésiste avec des marques en particulier, vous pourrez convenir du modèle approprié.

 

Décidez du niveau technologique souhaité de vos appareils auditifs

Une fois le modèle choisi, reste à décider du niveau technologique souhaité. Bien que cela puisse paraître assez simple, il s’agit d’une étape cruciale qui peut être facilement négligée. Pourtant, le choix du niveau technologique des appareils auditifs est directement lié au prix.

“C’est un peu comme choisir une télévision. Une télévision de base permettra d’écouter la télévision de manière satisfaisante pour la plupart des situations. Une télévision plus avancée aura une meilleure définition et permettra d’apprécier les films en situation plus sombre. Enfin la meilleure télévision offrira tout ce qu’il y a de plus récent, un écran incurvé pour l’expérience immersive, la connectivité à internet et des applications, etc.”

– Marie-Pier Gendron, audioprothésiste

 

La plupart des audioprothésistes québécois offriront 4 niveaux technologiques. Les différences se situent à plusieurs niveaux :

  • Le nombre de canaux disponibles pour l’ajustement de vos prothèses auditives: Habituellement, une perte d’audition complexe demandera plus de canaux d’ajustement pour augmenter la précision de vos appareils auditifs. Lorsque nous parlons de canaux d’ajustement, nous faisons référence aux réglages en fréquences (Hertz).
  • Les gestionnaires d’aide auditive: Différents gestionnaires servent à augmenter le confort d’utilisation des appareils auditifs. Par exemple, un gestionnaire de bruit de vent, de bruits d’impacts, de réverbération (écho), etc. Il faut noter que la performance des gestionnaires est proportionnelle aux nombres de canaux d’ajustements.
  • L’automatisme: Des prothèses auditives plus performantes seront aussi plus automatiques. C’est-à-dire qu’elles s’adapteront automatiquement aux différents profils sonores de l’environnement. Elles reconnaissent l’environnement (au restaurant par exemple) et modifient les ajustements en conséquence.
  • Les accessoires auditifs: Avec la technologie viennent aussi des accessoires qui peuvent faciliter l’utilisation des appareils auditifs. Ces derniers ne sont pas obligatoires pour le fonctionnement des appareils. Il peut s’agir:
    • de télécommandes;
    • d’applications sur votre téléphone intelligent;
    • de la possibilité d’avoir des piles rechargeables;
    • du Bluetooth;
    • de microphones à distance.

    Encore une fois, après avoir établi le profil de vos besoins, il est du rôle de l’audioprothésiste de vous conseiller sur ces options/accessoires.

 

Le prix des appareils auditifs : renseignez-vous sur les inclusions

Un achat vient toujours accompagné d’un prix. Sur le marché québécois, le prix de l’appareil auditif peut englober les honoraires de l’audioprothésiste, la garantie, les accessoires, les piles, etc. Cela varie d’une clinique à l’autre. Il est donc important de connaître les inclusions liées au prix afin de pouvoir faire un choix éclairé et profitable.

 

Concernant les honoraires de l’audioprothésiste

Les honoraires représentent bien plus que l’explication de différents appareils auditifs lors de votre première visite. Nous verrons plus loin que les appareils auditifs demandent une période d’adaptation. C’est le rôle de l’audioprothésiste de vous accompagner dans cette adaptation et d’en faire une réussite.

Avant de choisir un appareil auditif, choisissez votre audioprothésiste ! C’est lui votre conseiller de choix qui vous motivera et vous aidera à résoudre les difficultés rencontrées. Il sera votre allié pendant la durée de vie des vos appareils auditifs.

La durée de vie de vos appareils peut varier de 4 à 6 ans. En moyenne, vous rencontrerez votre audioprothésiste 5 fois dans la première année et au minimum 2 fois par année ensuite pour vous assurer que vos appareils offrent toujours le rendement souhaité et faire le suivi de votre audition.

 

À propos des programmes gouvernementaux pour l’achat d’appareils auditifs

De plus, certains organismes peuvent rembourser le prix d’achat des appareils auditifs. Lors de votre test d’audition, l’audiologiste vous mentionnera si vous êtes éligible à l’un des programmes gouvernementaux pour l’achat d’appareils auditifs. Il peut s’agir de:

Selon chacun de ces programmes, vous aurez accès à des appareils auditifs selon une liste préapprouvée. Le niveau technologique est alors décidé d’avance, il est à vous de décider si celui-ci vous convient ou si vous désirez faire l’achat au privé d’une autre technologie. Certaines assurances privées peuvent aussi couvrir une portion des coûts reliés à l’achat d’appareils auditifs.

 

L’utilisation au quotidien des appareils auditifs: pas si compliquée !

L’adaptation aux aides auditives

Comme mentionné précédemment, les appareils auditifs requièrent une période d’adaptation. La perte d’audition neurosensorielle est la plus fréquemment appareillée. Elle est caractérisée par une perte d’efficacité, voire la disparition partielle ou totale des cellules ciliées auditives. Fréquemment, nous notons aussi un trouble au niveau du cortex auditif lié à la privation sensorielle. Sachant cela, vous comprendrez qu’il ne s’agit pas simplement d’augmenter le niveau sonore pour entendre de nouveau !

En effet, en plus d’augmenter le niveau sonore de certaines fréquences, il faudra en quelque sorte rééduquer l’oreille et le cerveau à entendre de nouveau les sons. On note souvent une corrélation entre le temps écoulé depuis le début de la perte d’audition et la durée que prendra la réadaptation.

Saviez-vous qu’en moyenne les gens attendent 8,6 années avant d’entreprendre des démarches pour corriger leur audition ? C’est un peu comme avoir une blessure au genou non traitée pendant 8 ans, imaginer la réadaptation nécessaire pour pouvoir reprendre le jogging…

Idéalement, vos proches devraient être impliqués dans votre processus de réadaptation puisqu’ils pourront mieux comprendre votre situation. On entend malheureusement trop souvent des enfants ou des conjoints qui s’attendent à ce que la personne ayant une perte auditive puisse suivre la conversation lors du brunch familial le lendemain de son appareillage. Votre audioprothésiste sera votre coach personnel pour réussir à retrouver une qualité d’écoute selon votre audition résiduelle.

Il est aussi primordial d’avoir une motivation de base pour mieux entendre. Si ce sont vos proches qui vous obligent à passer un test d’audition et à vous procurer des aides auditives, il y a bien des chances que votre adaptation soit compromise. Une implication quotidienne de votre part est nécessaire.

Tous les audioprothésistes vous le diront ; pour réussir votre adaptation aux appareils auditifs, il faut les porter ! Non pas au besoin, mais le plus souvent possible. Il est normal, dans les premiers jours, d’avoir un temps de port graduel. Assez rapidement, il faudra mettre vos appareils auditifs toute la journée, elles assistent vos oreilles du matin au soir. C’est un fait, les oreilles ne dorment jamais, vous avez de la chance, vous devez enlever les appareils auditifs pour dormir !

 

L’entretien des appareils auditifs en 4 étapes faciles

1. Un nettoyage quotidien pour assurer la longévité de vos appareils

L’entretien des appareils auditifs est plutôt simple. Vous rencontrerez votre audioprothésiste périodiquement pour un entretien de routine. Entretemps, il est recommandé de nettoyer ses appareils auditifs tous les jours. Avec un mouchoir ou un tissu, il faudra essuyer votre embout (la portion qui entre dans le conduit auditif) et la prothèse elle-même. L’utilisation d’un nettoyant pour appareil auditif est recommandée. Ce nettoyage est tout simplement pour éviter qu’une accumulation de cérumen (cire d’oreille) ne se forme sur l’appareil et nuise au fonctionnement à moyen long terme.

 

2. Attention à la cire d’oreille qui pourrait s’infiltrer dans vos appareils

La plupart des aides auditives possèdent un filtre qui empêche le cérumen de s’infiltrer dans l’écouteur. Ce filtre doit être changé périodiquement selon la production de votre oreille. Chez certain, ce sera 1x/mois, chez d’autre à chaque semaine. Il s’agit heureusement d’une manipulation très rapide. (Environ 10 secondes/appareil)

 

3. À quelle fréquence changer les piles de vos appareils auditifs?

Vos aides auditives fonctionnent avec des piles. Eh non ! La prothèse solaire n’existe pas encore ! Selon le modèle de vos appareils auditifs, vous devrez donc changer celles-ci fréquemment. Aussi rapidement qu’à tous les 3 jours pour les plus petits appareils qu’à chaque mois pour les plus gros. Compter au maximum une centaine de dollars en piles par année.

Il y a aussi la technologie rechargeable qui peut être considérée pour ne plus avoir à remplacer la pile. La plupart des technologies rechargeables demandent à ce que vous rechargiez vos appareils durant la nuit.

 

4. Gardez vos prothèses auditives au sec

Les appareils auditifs étant des équipements électroniques, ils sont sensibles à l’humidité. Il est donc sage d’utiliser un gobelet déshumidifiant contenant une pastille de gel de silice. Cette opération à faire hebdomadairement vous évitera des soucis à long terme, sans toutefois être obligatoire. C’est aussi bien pratique pour les voyages dans le sud où le taux d’humidité est plus élevé.

 

Les suivis chez l’audioprothésiste et l’audiologiste

Restez assuré(e) que vos appareils sont toujours bien ajustés pour vous.

Une fois votre appareillage effectué et les rendez-vous post-appareillage complétés, vous continuerez vos visites chez l’audioprothésiste de manière régulière. Ces suivis servent à effectuer l’entretien de routine de vos appareils auditifs :

  • changer le filtre;
  • nettoyer les microphones et le récepteur;
  • changement de pièces;
  • écoute des appareils.

C’est aussi le moment de faire quelques mises au point en ce qui a trait aux réglages. L’audioprothésiste peut en profiter pour valider l’efficacité de ses ajustements et les modifier au besoin.

 

Votre audition a-t-elle baissée depuis votre dernière visite?

Selon la recommandation de votre audiologiste, il faudra aussi refaire un test d’audition. Le fait de refaire un test permet de connaître l’évolution de votre perte auditive. De plus, si un changement survient, nous pouvons corriger rapidement la situation en modifiant les ajustements de vos appareils.

Habituellement, il n’est pas nécessaire de changer vos appareils lorsque votre audition baisse. L’audioprothésiste prévoit une marge de manœuvre pour pouvoir corriger votre perte d’audition efficacement au fil du temps.

 

Ne laissez pas votre perte auditive dicter votre style de vie!

En plus des visites régulières prévues au calendrier, il se pourrait que vous ayez besoin ponctuellement d’un suivi. Si vous commencez un entraînement extérieur, il se pourrait que vous soyez incommodé par le bruit de vent. L’audioprothésiste peut alors ajuster le gestionnaire de bruit de vent, ou tout simplement vous proposer de porter un bandeau. D’où l’importance de choisir un audioprothésiste proche de chez soi et en qui vous ayez confiance !

 

3 grands avantages des appareils auditifs dont on entend moins parler !

Les appareils auditifs réduisent les acouphènes

Les acouphènes touchent 30 % de la population adulte. Ces sifflements ou bourdonnements ne proviennent pas de sources sonores externes. Les acouphènes s’accompagnent souvent d’une perte d’audition. Les gens qui en sont atteints sont souvent incommodés et aimeraient y remédier.

Le test auditif est le moyen de savoir si une perte auditive y est associée. L’audiologiste peut vérifier la fréquence et l’intensité de l’acouphène. Elle peut aussi déterminer si une consultation en oto rhino laryngologie (ORL) est nécessaire. Lorsqu’une perte d’audition est notée à l’audiogramme (graphique représentant votre perte d’audition), un appareil auditif est souvent conseillé.

Dans un tel cas, l’appareil auditif joue 2 rôles ; celui de corriger l’audition et de masquer l’acouphène.

Le fait d’amplifier l’environnement sonore masque l’acouphène et distrait la personne de son acouphène. Il existe aussi des programmes dans les appareils auditifs, conçus pour masquer plus précisément les acouphènes. Il peut s’agir de musique fractale, de bruit blanc ou du bruit des vagues par exemple. L’acouphène devient moins dérangeant ou dans certains cas disparaît momentanément ou de manière permanente.

 

Porter des prothèses auditives améliore vos relations interpersonnelles

Le port d’appareils auditifs permet de demeurer actif au niveau social. Cela permet de continuer à avoir du plaisir à jouer au golf, skier, marcher, aller au restaurant ou en visite dans votre famille. L’isolement social est repoussé par le fait que vous pouvez bien comprendre les conversations lors d’activités.

Une perte d’audition amène son lot de tracas pour vous, mais aussi pour vos proches qui doivent répéter. Suivre les conversations est plus aisé et les malentendus diminuent.

Le simple fait de moins faire répéter les personnes de votre entourage enlève un irritant majeur du quotidien. Bien des familles sont soulagées et retrouvent une plus grande harmonie suite à la correction auditive de leur proche.

Le fait de mieux entendre et comprendre redonne aussi une aisance sociale. La confiance en soi est amélioré par votre capacité de suivre les conversations et de moins faire répéter. On se sent plus jeune et les gens sont surpris de notre implications dans les discussions.

 

Les aides auditives réduisent le risque de souffrir de démence

Une étude étalée sur 25 ans révèle qu’une perte d’audition non traitée augmente le risque de souffrir de démence, d’invalidité et chez les hommes, de dépression. L’étude parue en 2018 portait sur 3777 sujets. Elle démontre l’importance de considérer la perte auditive dans une approche globale de soin de santé.

Les résultats de l’étude peuvent être en partie expliqués par l’isolement social provoqué par la perte auditive qui s’installe de manière insidieuse. La diminution de stimulation auditive au fil du temps en est une autre. Voici donc un argument de taille qui pourrait être utile pour vous aider à convaincre un proche d’effectuer un test d’audition.

Au même titre qu’un test de la vue ou qu’une résonance magnétique, les tests d’audition doivent s’inscrire dans les évaluations de santé. Sachant que la perte d’audition peut accompagner la maladie du diabète, les traitements de chimiothérapie et les problèmes cardiaques, il est impératif d’en parler plus ouvertement avec les professionnels de la santé. Même si vous pensez que votre perte d’audition est bénigne.

 

Pour conclure sur les appareils auditifs

Un appareil auditif est un équipement médical qui amplifie les sons pour améliorer ou tenter de rétablir l’audition d’une personne. Le succès de l’appareillage auditif dépend de vous et de votre professionnel de l’audition. Faire le bon choix de l’appareil auditif est important et faire le bon choix de son audioprothésiste l’est tout autant. Un bon choix est fait en fonction de ses besoins, il n’est pas nécessairement le plus dispendieux. Un travail d’équipe de votre part, de vos proches et de votre audioprothésiste représente les plus belles histoires de réussite d’appareillage auditif.

J’ai en tête un souper avec mon père où celui-ci m’expliquait son processus d’achat pour ses lunettes en faisant le comparatif avec les appareils auditifs. Il me disait : « Comment savoir si un appareil est meilleur si je n’ai pas fait le test de l’appareil de base ? Je commencerais par celui de base pour savoir s’il me convient. J’aurais probablement la même réflexion que lui (étant la fille de mon père) si je n’avais pas étudié dans le domaine. Je lui ai répondu que mon expérience était que les gens qui prennent automatiquement les appareils auditifs de base et parfois même seulement un seul appareil (alors qu’ils ont une perte d’audition aux deux oreilles), ont souvent une mauvaise expérience. Le fait que l’appareil choisi ne puisse combler correctement leurs attentes fera qu’ils ne porteront que très peu leurs appareils auditifs et ne voudront certainement pas en essayer d’autres. La première expérience teinte souvent les suivantes…

Prenez donc le temps de choisir vos appareils, mais aussi votre audioprothésiste. Votre adaptation et l’utilisation de vos appareils en seront facilitées. Surtout, n’attendez pas près de 9 ans avant de passer un test d’audition si vous avez un doute. Prenez en main votre santé globale dès aujourd’hui, vos proches et vous en sortirez gagnants.

 


Sources ayant servies à l’élaboration de cet article de blogue:
  1.  Ear Hear. 2018 Aug 6. doi: 10.1097/AUD.0000000000000641. Time From Hearing Aid Candidacy to Hearing Aid Adoption: A Longitudinal Cohort Study. Simpson AN1,2, Matthews LJ2, Cassarly C2, Dubno JR1,2
  2. https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=acouphenes_pm
  3.  J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2018 Sep 11;73(10):1383-1389. doi: 10.1093/gerona/glx250.Death, Depression, Disability, and Dementia Associated With Self-reported Hearing Problems: A 25-Year Study. Amieva H1, Ouvrard C1, Meillon C1, Rullier L1, Dartigues JF1

Marie-Pier Gendron

Auteur(e)

Marie-Pier Gendron est audioprothésiste et co-propriétaire d’Aures Solution Auditive depuis 2011. Elle est diplômée du Collège de Rosemont en audioprothèse. Depuis 2015, elle siège comme membre du comité des Règlements de l’Ordre des Audioprothésistes du Québec. Ses champs d’action privilégiés sont la perte d’audition atypique ainsi que les besoins particuliers de sa clientèle diversifiée. Ses passions sont la cuisine, le jardinage et le vélo de montagne.

Voir tous les articles

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE

Pour faciliter l’accès à nos services, nous vous offrons la possibilité de prendre rendez-vous en ligne pour votre prochaine consultation. Demander votre rendez-vous maintenant!