fbpx
Fortin & Gendron, audioprothésistes
418 702-1721
Aures Solution Auditive

Capsules informatives

La différence entre un audioprothésiste, un audiologiste et un ORL

Par : le : 29 mars 2019 commentaires : (Commentaires fermés sur La différence entre un audioprothésiste, un audiologiste et un ORL)

fillette blonde souriante passant un test auditif avec une audiologiste

Lorsque l’on veut entamer les démarches pour mieux entendre, par où commencer?

Effectivement, le domaine de l’audition est souvent assez méconnu de la population en général. Un bon réflexe sera de débuter par un test auditif, comme nous le faisons pour la vue. Pour rendre votre expérience efficace, voici un débroussaillage des différentes professions associées au domaine de l’ouïe.

L’implication de ces 3 professionnels de la santé auditive dans le processus d’acquisition de prothèses auditives est pour éviter les situations de conflits d’intérêts. En effet, dans certaines parties du monde, l’ORL ou l’audiologiste peuvent aussi vendre des appareils auditifs. Cette manière de faire peut se révéler conflictuelle étant donné l’implication pécuniaire reliée au diagnostic. Au Québec, les professions ont été séparées par souci de protéger le public. Il est intéressant de se le rappeler lorsque nous trouvons la démarche complexe.

 

Premier arrêt: l’audiologiste

Sa formation et sa pratique

L’audiologiste est une profession à titre réservé et à activités réservées. Ce qui signifie qu’il faut être membre de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec pour porter le titre et exercer cette profession. C’est l’inscription au Tableau des membres de l’Ordre, et non le diplôme, qui donne le droit d’exercer en tant qu’audiologiste. La formation d’audiologiste requiert une maîtrise universitaire. C’est la personne la plus qualifiée en ce qui a trait à l’évaluation des troubles de l’audition (ex.: perte d’audition, acouphènes) et vestibulaires (ex.: vertiges).

C’est aussi l’audiologiste qui propose des plans d’intervention pour améliorer les capacités communicationnelles des patients. L’audiologiste peut faire les recommandations suivantes:

  • le port d’appareils auditifs;
  • le réaménagement physique du milieu de travail;
  • des stratégies de communication;
  • etc.

La recommandation explicite de l’audiologiste est nécessaire pour l’octroi d’appareils auditifs payés par la Régie d’assurances maladie du Québec (RAMQ) ou une ouverture de dossier à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

L’audiologiste doit être indépendant dans sa pratique. Elle a l’obligation de vous aviser si vous pouvez bénéficier du programme d’aides auditives offert par la RAMQ, la CNESST, les Anciens Combattants ou les Affaires autochtones.

 

Accessibilité: où trouver un audiologiste?

Les audiologistes sont des professionnels en santé de première ligne. C’est-à-dire qu’ils agissent souvent comme porte d’entrée aux services liés à l’audition.

La plupart des audiologistes travaillent en milieux hospitaliers.

Il faut toutefois savoir que ce ne sont pas tous les hôpitaux qui possèdent un département d’audiologie. Le milieu hospitalier offre l’avantage d’offrir les services audiologiques gratuitement via la carte d’assurance maladie. Le temps d’attente varie entre 4 mois et 1 an et requiert une prescription médicale.

Certains audiologistes offrent leur service de manière indépendante dans des cliniques d’audioprothèse ou d’audiologie.

À ce moment, la RAMQ ne rembourse pas les frais liés au test auditif. Les services en cliniques privées sont généralement offerts dans un délai plus rapide qu’en milieu hospitalier. Chez Aures Solution Auditive, c’est la Clinique MultiSens qui vient à nos cliniques pour offrir les services audiologiques. Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un audiologiste, c’est la première étape. 

Même si vous consultez en clinique privée, vous pouvez tout de même être éligible pour l’octroi d’appareils auditifs via un organisme gouvernemental.

Les audiologistes peuvent aussi travailler en centre de réadaptation comme l’Institut de réadaptation physique de Québec (IRDPQ).

À cet endroit, ils pourront évaluer les fonctions auditives des patients. L’utilisation de ces services se fait principalement sur référence d’un professionnel de la santé. Leur approche sera alors divisée selon l’âge de la clientèle et leurs besoins. Ils peuvent s’occuper entre autres de :

  • la rééducation et l’ajustement lié à un implant cochléaire;
  • la gestion des acouphènes et de l’hyperacousie (intolérance marquée aux sons);
  • les stratégies de communication;
  • les aides complémentaires aux appareils auditifs.  

 

L’évaluation audiologique: le test auditif

L’évaluation de votre audition par l’audiologiste est la porte d’entrée vers tous les services auditifs subséquents. En effet, le test auditif de l’audiologiste est le seul qui est valide pour toutes acquisitions d’appareils auditifs.

Attention! Ce dernier n’est souvent valide qu’un an, étant donné que l’audition peut changer au fil des années. Des tests d’audition offerts par l’audioprothésiste ou l’ORL pourraient vous être proposés, nous verrons la différence plus loin.

Lors du test auditif effectué par l’audiologiste, votre audition sera évaluée sous plusieurs angles et se déroulera à l’intérieur d’une cabine insonorisée.

Le test auditif effectué par l’audiologiste permet : 

  1. de déterminer vos seuils auditifs;
  2. d’évaluer votre pourcentage d’intelligibilité, c’est-à-dire votre habileté à comprendre des mots monosyllabiques en milieux calmes;
  3. d’évaluer votre niveau de confort;
  4. d’évaluer l’impédance de votre tympan (sa rigidité);
  5. d’évaluer vos réflexes stapédiens. Le réflexe stapédien est en fait le réflexe de l’étrier. L’étrier est le plus petit osselet qui compose la chaîne ossiculaire. Cette chaîne d’os est importante pour bien entendre et l’audiologiste évaluera ainsi son fonctionnement.

L’audiologiste est aussi apte à faire des tests plus approfondis concernant les acouphènes, l’hyperacousie, les troubles du traitement auditif (audition centrale), les vertiges, etc. L’audiologiste proposera des plans d’interventions et de réadaptation. C’est l’audiologiste qui vous dira si votre condition peut être améliorée par le port d’appareils auditifs et si vous êtes éligibles à des programmes gouvernementaux.

C’est aussi l’audiologiste qui vous dirigera vers l’oto-rhino-laryngologiste (ORL) si elle soupçonne une condition médicale, pour l’ouverture d’un dossier à la CNESST ou pour obtenir une attestation médicale mentionnant le besoin d’appareils auditifs. Cette attestation est nécessaire pour obtenir un appareil auditif payé par la RAMQ.

 

L’oto-rhino-laryngologiste (ORL)

Sa formation et sa pratique

Un oto-rhino-laryngologiste – chirurgien cervico-facial est un médecin spécialiste traitant les maladies de la tête et du cou et spécialement celles de l’oreille, du nez et de la gorge. Étymologiquement, le nom est une abréviation d’un mot plus complexe – d’origine grecque – oto pour oreille, rhino pour nez et laryn pour gorge. ORL est un sigle, il se se prononce donc en prononçant chacune des lettres composant le composant.

Étant médecin spécialiste et chirurgien à la fois, l’ORL débutera sa carrière après un minimum de 13 années d’études collégiales et universitaires.

Dans le domaine de l’audition, l’ORL s’occupera des conditions médicales reliées aux oreilles. Sa consultation nécessite la prescription d’un professionnel de la santé. Il peut ainsi effectuer des interventions chirurgicales pour :

Il est intéressant de noter que 90% des porteurs d’appareils auditifs ont une perte d’audition neurosensorielle. Qui ne peut donc pas être opérée, sauf pour les cas d’implants cochléaires. C’est aussi l’ORL qui effectue cette opération pour les cas de surdité profonde.

Dans le cadre des appareils auditifs, l’ORL s’assure qu’il n’y ait aucune contre-indication médicale pour le port d’appareils auditifs. Il s’occupe aussi de rédiger un rapport d’ouverture de dossier pour les cas de CNESST et rédige l’attestation médicale nécessaire pour l’obtention des appareils auditifs fournis par la RAMQ. Sa visite n’est pas obligatoire pour tous les cas: l’audiologiste, l’audioprothésiste ou votre médecin de famille vous référeront au besoin.

 

Accessibilité et évaluation auditive par un ORL

L’ORL pratique principalement en milieu hospitalier. C’est le lieu tout indiqué pour effectuer les interventions d’ordre chirurgicales. Autrement, il est possible de consulter en clinique privée dans des bureaux de médecins ou d’audioprothèse. La plupart du temps, les services seront couverts par la RAMQ, et ce, nonobstant le lieu de pratique. En tout temps, il est nécessaire d’avoir une recommandation d’un autre professionnel de la santé.

Il est possible de passer un test auditif dans certains bureaux d’ORL. C’est alors une technicienne formée par l’ORL qui passera l’évaluation auditive. Dans la plupart des cas, ce test seul n’est pas valable pour profiter du programme des aides auditives de la RAMQ. Il vous faudra rencontrer une audiologiste.

Pour bien se préparer à la rencontre concernant une perte auditive :

  1. Apportez votre recommandation d’un professionnel de la santé. Il se peut que la recommandation se trouve directement sur l’évaluation auditive faite par l’audiologiste.
  2. Avant votre rencontre chez l’ORL, ayez en main l’audiogramme (graphique représentant votre perte d’audition) fait par l’audiologiste. L’ORL s’en servira pour votre dossier et se basera entre autres sur celui-ci pour baser sa recommandation.
  3. De plus, comme ses services sont couverts, assurez-vous d’avoir votre carte de la régie d’assurance maladie à jour.
  4. Dans le cas d’une ouverture de dossier à la CNESST, apportez les formulaires préalablement remplis qui vous auront été remis par l’audiologiste lors de votre test auditif.

 

L’audioprothésiste

Sa formation et son accessibilité

Au Québec, l’audioprothésiste est le seul professionnel ayant le droit de vendre, de poser, d’ajuster ou de remplacer des prothèses auditives. Par conséquent, toute personne désirant se procurer des prothèses auditives doit recourir à un audioprothésiste. De plus, détenant l’exercice exclusif, nul ne peut prétendre être audioprothésiste sans permis valide et sans être inscrit au tableau de l’Ordre des audioprothésistes. Les audioprothésistes sont titulaires d’un diplôme d’études collégiales en audioprothèse correspondant à une formation de 3 ans.

Les audioprothésistes pratiquent seulement en cliniques privées. Malgré cela, ils sont reconnus comme étant dispensateurs d’équipements médicaux (les appareils auditifs) auprès de la RAMQ, la CNESST, les Anciens Combattants, la Société de l’assurance automobile du Québec et les Affaires autochtones. Vous ne retrouverez donc pas d’audioprothésistes dans les hôpitaux ni en centres de réadaptation.

Cette réalité permet une très grande accessibilité aux audioprothésistes. Toutefois, il est plutôt sage de suivre le canal habituel avant de les rencontrer.

Les 3 étapes à suivre pour obtenir des appareils auditifs :

  1. Rencontrer l’audiologiste pour l’évaluation auditive;
  2. Au besoin, rencontrer un ORL;
  3. Finalement, rencontrer l’audioprothésiste pour vous conseiller en matière d’aides auditives.

 

Le rôle de l’audioprothésiste

L’audioprothésiste est le professionnel de l’ouïe en charge de vous guider dans l’acquisition et l’adaptation aux prothèses auditives. C’est avec lui que vous choisirez le modèle de vos appareils auditifs selon vos besoins. Par la suite, l’audioprothésiste effectue les ajustements requis afin de régler les appareils selon la méthode prescriptive nécessaire pour corriger votre audition. Les ajustements de départ devront par la suite être revus fréquemment selon vos besoins ou un changement de votre condition audiologique.

L’audioprothésiste est en quelque sorte votre coach personnel en ce qui a trait au bon rendement de vos prothèses auditives. Il vous montrera :

  • l’entretien nécessaire;
  • les manipulations requises;
  • l’utilisation des accessoires complémentaires;
  • etc.

Vous aurez à revoir votre audioprothésiste fréquemment pour l’entretien régulier de vos appareils auditifs. Durant les visites de suivi, l’audioprothésiste s’assure aussi du rendement optimal de vos prothèses.

De plus, si jamais un pépin survenait avec vos prothèses auditives c’est encore l’audioprothésiste qui en assurera la réparation. Cela peut aller du simple changement de pièces à une réparation complète chez le manufacturier. En résumé, si on pense à prothèse auditive on pense à l’audioprothésiste!
 

Les tests d’audition de suivi et de dépistages

Comme nous l’avons vu précédemment, l’audiologiste et l’ORL font des tests d’audition. Qu’en est-il des audioprothésistes? Ceux-ci ont un cours d’audiométrie dans leur cursus scolaire. Ils sont donc aptes à évaluer l’audition pour les cas jugés non complexes, si la perte d’audition est jugée complexe, la bonne pratique serait de référer vers une audiologiste. Toutefois, comme la RAMQ exige un test d’auditif fait par l’audiologiste pour éviter les conflits d’intérêts, la plupart des audioprothésistes offriront des tests d’audition de suivi et de dépistage seulement.

Les tests d’audition de suivi serviront à évaluer l’évolution de la perte d’audition de leurs patients. Ils peuvent ainsi corriger l’amplification requise dans les appareils auditifs au fil du temps.

Ils pourraient aussi offrir un test auditif pour la clientèle qui ne désire pas obtenir d’appareils auditifs du gouvernement. À ce moment, l’évaluation pourrait tout de même révéler le besoin de consulter en ORL ou en audiologie avant l’obtention des appareils, selon le besoin et la perte auditive du patient.
 
Les tests d’audition de dépistage sont très populaires pour offrir aux gens une porte d’entrée facile aux soins de santé auditive. Ces tests sommaires, passés idéalement en cabine insonorisée, ont pour but de clarifier s’il y a une perte d’audition ou non. Si l’audioprothésiste note la présence d’une perte d’audition, il référera la plupart du temps vers une évaluation auditive complète. Si vous êtes incertain(e) d’avoir une perte d’audition, prenez rendez-vous pour passer un test de dépistage en premier.

 

Pour bien se préparer à la rencontre

Les documents à avoir en main :

  • Avant votre rencontre chez l’audioprothésiste, ayez en main votre examen auditif fait par l’audiologiste.
  • Si vous aviez une recommandation de rencontrer l’ORL, ayez en main l’attestation médicale qu’il vous aura remise.
  • Pour les cas de CNESST (perte d’audition causée par le travail), ayez en main votre lettre d’acceptation.

Venez accompagné(e) d’un proche :

Lors de votre première rencontre d’information, il peut être utile d’être accompagné. Comme la plupart des premières rencontres durent  environ 1 heure, beaucoup d’informations seront discutées. Vous pourrez alors vous référer à cette personne par la suite si certaines informations vous ont échappé. De plus, l’audioprothésiste pourra évaluer comment votre condition peut toucher votre entourage et bien l’expliquer à vos proches pour les conscientiser à votre situation.

Renseignez-vous sur l’audition, les appareils auditifs et les technologies :

Si vous le désirez, vous pouvez également vous renseigner sur l’audition en général, sur les appareils auditifs et les technologies qui pourraient vous intéresser comme le Bluetooth, les piles rechargeables, etc. Vous pourrez alors en discuter avec votre audioprothésiste pour choisir le modèle d’appareil auditif qui répondra le mieux à vos besoins et vos attentes. N’hésitez pas à poser des questions, ou même à faire répéter si vous n’êtes pas certain d’avoir bien compris.

 

En conclusion

L’audioprothésiste, l’oto-rhino-laryngologiste et l’audiologiste ne devraient plus avoir de secret pour vous. Malgré leur appellation qui se ressemble, ou le fait que certains d’entre eux puissent pratiquer sous le même toit, leur profession reste bien distincte.

En bref, l’audiologiste est la personne clé pour passer un test auditif. Elle devrait être la première personne consultée lorsque vous soupçonnez un trouble auditif. Pour les cliniques privées: pas besoin de prescription. Pour une consultation payée par la RAMQ en hôpitaux: oui.  

L’ORL doit être consulté sur recommandation de l’audiologiste, de votre médecin de famille, de l’audioprothésiste ou d’un autre professionnel de la santé seulement. Peu importe son lieu de pratique, ses services seront assurés par la RAMQ.

L’audioprothésiste est la personne-ressource en ce qui a trait aux appareils auditifs. La recommandation de porter des prothèses auditives aura été faite par l’audiologiste ou l’ORL. Ses services et les appareils auditifs peuvent être payés par un organisme payeur (RAMQCNESST, Anciens CombattantsSAAQ et Affaires autochtones) si vous rencontrer les critères d’éligibilités des programmes.

Il ne reste plus qu’à prendre rendez-vous pour passer un test auditif! Saviez-vous qu’à partir de 55 ans ce test devrait s’inscrire dans votre bilan de santé récurrent? Les bénéfices qu’apportent les appareils auditifs vont bien au-delà des répercussions néfastes que peuvent avoir la perte d’audition sur la santé et la qualité de vie en générale. N’attendez plus pour passer à l’action!

 


Sources ayant servies à l’élaboration de cet article de blogue:

http://www.ooaq.qc.ca/profession/audiologie#haut

Basé sur la définition de l’Association d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec

Marie-Pier Gendron

Auteur(e)

Marie-Pier Gendron est audioprothésiste et co-propriétaire d’Aures Solution Auditive depuis 2011. Elle est diplômée du Collège de Rosemont en audioprothèse. Depuis 2015, elle siège comme membre du comité des Règlements de l’Ordre des Audioprothésistes du Québec. Ses champs d’action privilégiés sont la perte d’audition atypique ainsi que les besoins particuliers de sa clientèle diversifiée. Ses passions sont la cuisine, le jardinage et le vélo de montagne.

Voir tous les articles

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE

Pour faciliter l’accès à nos services, nous vous offrons la possibilité de prendre rendez-vous en ligne pour votre prochaine consultation. Demander votre rendez-vous maintenant!